Retour à l''accueil

Actualités

Les poilus d'Orsay à l'honneur

Poilus Pour honorer les soldats de la Grande guerre et ne pas les oublier, le Service des archives de la mairie d’Orsay, le club de Généalogie d’Orsay et CHLOE ont créé un site. Sur ce site, nous avons voulu décrire les familles des poilus morts pour la France, leurs parcours, leurs histoires et les relations familiales entre soldats.

Pour plus d'information et se connecter au site


Afin de prolonger ce travail de mémoire, Astrid Auzou-Connes et Corine Vazquez viennent de publier le dossier n°9 de CHLOE : Orsay et ses soldats pendant la guerre de 14-18

Voir la présentation du dossier

Trois vidéos à ne pas manquer

Lors de la soirée annuelle du 17 octobre 2019, Guy Kremer, nouvel archiviste municipal de la ville d'Orsay, nous a présenté trois vidéos sur la reconstitution en 3D d'un domaine royal disparu : Choisy-le-Roi.

Voir les vidéos...

Pourquoi ne pas rèver à une reconstitution virtuelle du château d'Orsay ?

Trois plaques de cocher restaurées

Trois plaques de cocher décrites dans l'article Les plaques de cocher à Orsay ont été restaurées en mai 2019 par Nicolas Jamois. Elle viennent de retrouver leurs emplacements d'origine respectifs.

Plaques 2 et 3 Plaque 1


Soldats orcéens de la Grande Armée

Sur la page Coin du spécialiste vous trouverez un lien vers des informations relatives à des soldats orcéens de la Grande Armée (Napoléon 1er)


Agenda

Assemblée générale reportée


Du 19 février au 23 août 2020 : exposition Nicolas Tarkhoff

« Nicolas Tarkhoff, impressions d’un peintre russe de Paris à Orsay »
au musée de l’Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie

Coq en courrouxAprès plusieurs expositions internationales (Allemagne, Espagne, États-Unis, France, Japon et Russie), le travail de Nicolas Tarkhoff fait l’objet d’une nouvelle exposition muséale en France. Le musée de l’Hôtel-Dieu remet en lumière ce grand peintre en proposant une exposition rétrospective, non loin des oeuvres de son contemporain et ami Maximilien Luce dont le musée conserve la plus grande collection en France. Le parcours explore de façon monographique les deux grandes phases chronologiques de sa carrière : Paris et Orsay. Une soixantaine d’oeuvres sont réunies – dont plusieurs inédites – issues principalement de collections privées mais aussi des prêts consentis par le Centre National d’Arts Plastiques, l’Association des Amis du Petit Palais de Genève et la Piscine musée d’Arts et d’Industrie André Diligent de Roubaix.

Site de l'association Les amis de Nicolas Tarkhoff