Retour à l'accueil

Qui est CHLOE ?

ClioCHLOE, association créée le 19 mars 1990, a pour mission d'effectuer des recherches en archives sur l'histoire locale, de recenser le patrimoine historique de la ville d'Orsay et de ses environs, de publier le résultat de ses recherches, d'éditer des ouvrages destinés au grand public. Elle a aussi pour but de contribuer au rayonnement de notre cité dans le monde, largement soutenu par la réputation d'excellence de notre Centre Universitaire et des activités de haute technologie qui lui sont associées.

Les livres « Orsay 999/1999 » parus à l'occasion du millénaire de la ville d'Orsay et « Orsay d'un siècle à l'autre, à travers ses cartes postales» qui ont connu un franc succès, concrétisent parfaitement l'aspect « grand public» de cette double mission.

Au fil des années, Chloé organise de nombreuses expositions, des visites commentées de l'église, lors des Journées du patrimoine, des visites et conférences à thème, ainsi que ses soirées annuelles d'histoire locale, CHLOE a vu son agrément en qualité d'« Association départementale de Jeunesse et d'Education populaire» renouvelé le 24 juillet 2008.

CHLOE a maintenant franchi l'époque de sa prime jeunesse. Le nouveau président Pierre Cathala, entouré de son conseil d'administration, continue à insuffler à l'association dynamisme et enthousiasme dans sa mission de diffusion de ses connaissances et recherches auprès de toutes celles et ceux qui s'intéressent à l 'histoire et au patrimoine de notre commune.


Assemblée générale 2018

Rapport moral

Présentation par Pierre Cathala, président de l'association

Comme chaque année la vie associative nous invite à nous retrouver, avec grand plaisir je l’espère, pour notre incontournable et traditionnelle assemblée générale.

L’année 2017 a débuté dès le mois de janvier par le forum des Associations d’Histoire Locale du nord Essonne. Fort du succès de la première édition, deux ans avant à Gometz-le–Châtel, et dans un esprit d’émulation, nous avons voulu renouveler cette manifestation avec un nombre de communes plus élargies. Une vingtaine d’associations ont répondu à notre appel et nous avions mis à leurs dispositions tout l’étage de la Grande Bouvêche pour la tenue des stands. L’après-midi, dans le grand salon, avait été organisé une série d’exposés et de conférences sur l’histoire locale se rapportant à l’eau comme thème fédérateur. Ainsi ont été évoqués : les sources sacrées et anciens lieux de pèlerinage en Essonne, les regards de Chilly-Mazarin dans le système hydraulique du château d’Effiat, le système hydraulique et les aqueducs du grand canal du château d’Orsay, les 49 usines-moulins sur l’Yvette et ses affluents en 1832, Longjumeau et l’Yvette- le pont des templiers- les moulins, les lavoirs en Essonne et pour terminer un diaporama relaxant sur l’aménagement de la Bièvre et des bassins annexes. Tous ces exposés ont été suivis par un large public et le déroulement de ce forum a été assez réussi.

L’année 2017 fut aussi celle du reconditionnement de notre site informatique, et je souhaite ce soir remercier M. Kièlbasa pour tout le travail accompli, pour sa disponibilité et son professionnalisme. Ce site ne demande qu’à recevoir des informations,il ne tient qu’à nous tous de l’alimenter. C’est notre vitrine sur l’extérieur et déjà les nombreux messages de renseignements ou autres reçus témoignent de son intérêt.

Au printemps nous avons fait éditer le dossier numéro 8, Une malle mystérieuse, d’après le travail de recherche de M. Kielbasa et pour concrétiser sa conférence de la soirée d’histoire locale de 2016.

Après les vacances d’été comme tous les ans nous avons participé à l’incontournable journée des Associations, le 10 septembre, ce qui procure quelques contacts enrichissants. C’est à cette occasion aussi que nous réalisons le plus de vente de nos publications.

Les journées du Patrimoine se sont déroulées les 16 et 17 septembre. Pour la première fois avait été programmée la visite du château de Corbeville. Suite à un entretien avec le service communication de l’Etablissement Public d’Aménagement Paris Saclay et à notre demande il nous a été accordé d’organiser une visite du site uniquement sur invitation pour limiter le nombre de participants du fait de la friche industrielle non sécurisée. Trois visites ont été prévues l’après-midi, la première où il y avait le plus de visiteurs (une vingtaine) fut perturbée par la pluie et la visite se faisait uniquement autour du château.

Le dimanche 17 septembre les deux visites commentées de la Martinière avaient été reprogrammées l’après-midi où Chloé assurait la présentation historique. Le mauvais temps a aussi perturbécette troisième édition d’autant plus que devait se produire à l’extérieur un groupe de danse dans le style Second Empire.

Les Journées du Patrimoine c’est aussi la visite commentée de l’église, le samedi matin, ce que Mme Hamon a assuré comme tous les ans. Le dimanche après-midi, faute de présentateur, la visite était libre mais toujours suivie d’un récital d’orgue.

Notre traditionnelle soirée d’histoire locale fait suite depuis peu aux journées européennes du patrimoine puisqu’elle s’est déroulée le 19 octobre. Trois exposés ont agrémenté cette soirée. M. Olivier Berger nous a, avec forces détails, développé Chilly-Mazarin sous l’occupation prussienne 1870/1871. Un épisode de cette guerre dont les populations de l’Ile de France eurent à souffrir surtout par les réquisitions.

Buneau-Varilla et le domaine de Launay présenté par moi-même. Avant de devenir la Fac et l’Université Paris XI, le domaine de Launay avec son moulin a appartenu pendant plus de 100 ans à la lignée Desjobert puis à partir de 1906 jusqu’à 1944, à Maurice Bunau-Varilla, grand homme d’affaire et propriétaire de son empire de presse, le journal Le Matin. C’était sa résidence secondaire où l’on mena grand train de vie avec les plus hauts personnages de cette époque.

Un maire du 19e siècle, peu connu, et qui jusqu’à présent a effectué le plus long mandat, 18 ans, grand précurseur de la modernité pour sa commune et aussi photographe de renom, c’était Jules Marinier. Mme Wazquez, archiviste de la commune, s’est penchée avec beaucoup de sympathie sur ce personnage qui évidemment méritait une reconnaissance publique. Ce qui fut fait avec une présentation très documentée et explicite.

Comme chaque fois ces exposés font partir de notre réserve d’articles pour les futurs cahiers de Chloe.

Via notre site internet nous recevons couramment des messages de personnes qui sont à la recherche de renseignements historiques ou qui inversement nous apportent de nouveaux éléments à notre histoire. Selon le type de question, les messages sont orientés vers les administrateurs qui peuvent fournir les réponses les plus pertinentes. La rapidité des réponses est un gage du sérieux de notre association.

Nos projets pour 2018

Comme tous les ans nous participerons à la journée des associations ainsi qu’aux Journées Européenne du Patrimoine qui se dérouleront les 15 et 16 septembre 2018 sous le signe de « l’art du partage » dans le cadre de 2018, Année Européenne du patrimoine culturel. Nous interviendrons auprès de l’Etablissement Public d’Aménagement Paris-Saclay pour obtenir l’autorisation d’ouverture du site de Corbeville comme pour 2017 mais avec une participation du public plus étendue.

Toutes les propositions pour organiser une manifestation sous le signe de l’art du partage dans le cadre de l’année du patrimoine culturel seront les bienvenues.

A l’automne 2018 se dérouleront de nombreuses commémorations de la fin de la Grande Guerre. Chloe et son président pourraient s’associer à l’exposition organisée par la mairie et le service des archives de la commune sur la guerre 14-18. Notre participation consisterait à rechercher dans les archives le quotidien de la population de la commune pour cette période et l’évolution de la cité dans l’après-guerre. Tout ce travail pourrait se concrétiser par quelques panneaux d’exposition.

Après la sortie du dossier numéro 8 « Une malle mystérieuse » nous préparons le dossier 9 qui sera consacré à l’occupation prussienne pendant la guerre de 1870. Au texte de M. Berger d’une trentaine de pages sera adjoint les deux rapports faits sur le passage des troupes et les réquisitions qui s’ensuivirent dans le village d’Orsay.

Les cahiers 21 et 22 sont programmés mais faute de compétences nous sommes freinés par la mise en page et la conception de la maquette.

Tous les ans je rappelle que le devoir de mémoire est aussi une de nos missions. Recueillir la mémoire des anciens est essentiel pour la famille, le groupe, la communauté, l’histoire. Leurs témoignages sont essentiels pour comprendre notre présent. Je terminerai par le site internet de notre association que j’ai évoqué au début de mon rapport, nous allons continuer de l’alimenter de différentes rubriques et articles pour en faire un site attractif pour les chercheurs et tout public.

L’activité de votre association est le fruit d’un petit noyau de passionnés mais aussi de ses moyens matériels et humains. Beaucoup de travail de recherche reste à faire surtout au niveau des archives et pour Orsay elles sont considérables. C’est pour cela que j’encourage celles et ceux qui sentent en eux l’âme de Clio de venir rejoindre Chloe.

Je vous remercie pour votre attention.