Retour à l'accueil

Où sont passés les tableaux du château d'Orsay ?

A la fin du 18e siècle le château d'Orsay était décoré d'un ensemble de peintures de Charles-Joseph Natoire. Ces tableaux, illustrant des épisodes du roman de Cervantès : Don Quichotte de la Manche, étaient à l'origine des «cartons» de tapisserie. La plupart de ces oeuvres a été préservée et conservée en divers lieux.

Les tapisseries de Don Quichotte

On peut actuellement admirer au musée des Tapisseries installé dans l'ancien archevêché d'Aix en Provence un ensemble de treize tapisseries illustrant le célèbre roman de Cervantès et exécutées par la manufacture de Beauvais entre 1735 et 1748 à partir des cartons peints par Charles-Joseph Natoire (1700 - 1777).

Ces tapisseries ont toute une histoire.

Elles avaient été commandées par Pierre Grimod-Dufort en 1735, soit six ans avant qu'il n'achète la seigneurie d'Orsay. Elles étaient destinées à décorer l'hôtel de Chamillard, rue du Coq-Héron, dont il venait de faire l'acquisition, sans doute pour offrir à sa nouvelle épouse un cadre agréable.

Les cartons furent commandés à Natoire, peintre à la mode. En fait de cartons, il s'agissait de véritables peintures sur toiles, devant servir de modèles aux lissiers pour leur travail. Les treize tapisseries, de tailles différentes étaient destinées à rester en exemplaire unique alors qu'à l'époque il était habituel d'en faire plusieurs séries.

Par ailleurs, les peintures de Natoire, complétées par des sujets plus petits pour orner le dessus des portes, furent employées à décorer le château d'Orsay, incluses dans les boiseries. Elles y restèrent jusqu'à la Révolution et sont citées dans les inventaires notariés faits à cette époque.

Pierre Gaspard Marie, fils posthume de Pierre né en 1748, ne devait pas les aimer car, retirées de l'hôtel de Chamillard mis en location, elles ne furent pas utilisées pour la décoration de son nouvel hôtel, dit de Clermont-Saissac, rue de Varennes.

Tribulations des tapisseries

Mises dans les réserves du nouvel hôtel, elles furent sans doute l'objet d'une vente de gré à gré, lorsque des problèmes d'argent intervinrent, à Mgr Champion de Cicé, futur archevêque d'Aix en Provence et amateur éclairé. Oubliées, on ne les retrouvera qu'en 1849 dans les réserves de cet archevêché devenu bien national sous la Révolution

Les cartons, entreposés dans les réserves du Musée du Louvre après la Révolution, ont été installés, à la demande de Napoléon III, au Château de Compiègne.

Situation actuelle

Cette oeuvre majeure se trouve aujourd'hui dispersée :

- Les tapisseries elles-mêmes sont exposées au Musée des Tapisseries dans l'ancien archevêché d'Aix en Provence.

- Neuf tableaux (cartons) sur les quatorze de Natoire sont actuellement exposés dans une galerie du château de Compiègne et un petit se trouve au musée du Louvre.

Galerie Natoire
Les peintures de Natoire au château de Compiègne
Source : dossier pédagogique Don Quichotte à Compiègne
disponible sur le site www.musees-palaisdecompiegne.fr

Bibliographie

  1. Orsay, un village d'antan... aux techniques de demain, OMLC, 1986, pp 89-90 et note 34.
  2. Boyer Ferdinand, Catalogue raisonné de l'oeuvre de Natoire, publié dans les Archives de l'Art français (1949), tome XXI, pp 67-72
  3. Miguel de Cervantès, Don Quichotte de la Manche, traduit par Aline Schulman, collection Points, pp 919-920.

Documents pdf en ligne

  1. Dossier pédagogique sur le site www.musees-palaisdecompiegne.fr : Don Quichotte à Compiègne : un trésor retrouvé
  2. Documents inédits sur la Tenture de Don Quichotte par Natoire (Aix-en-Provence, Compiègne, Louvre) - Ce document précise l'emplacement de chaque peinture dans le château d'Orsay. -

André Pascal

Fermer la page