Retour à l''accueil

Actualités

Un article consacré au Temple de la Gloire dans le Parisien

Suite à la soirée CHLOE sur le Temple de la Gloire et Diana Mitford, MM. Pierre Cathala, président de CHLOE et Guy Möbs, trésorier et auteur du montage vidéo projeté à la soirée ont rencontré Madame Chevallier, journaliste au Parisien.
Ce journal a publié le 5 août 2020 un article d'une page entière dans la version papier, sur le Temple de la Gloire :

Orsay : de Napoléon à un couple d’Anglais fascistes… l’histoire du Temple de la Gloire fascine

L'article est accessible aux abonnés sous version électronique par ce lien

Les poilus d'Orsay à l'honneur

Poilus Pour honorer les soldats de la Grande guerre et ne pas les oublier, le Service des archives de la mairie d’Orsay, le club de Généalogie d’Orsay et CHLOE ont créé un site. Sur ce site, nous avons voulu décrire les familles des poilus morts pour la France, leurs parcours, leurs histoires et les relations familiales entre soldats.

Pour plus d'information et se connecter au site


Afin de prolonger ce travail de mémoire, Astrid Auzou-Connes et Corine Vazquez viennent de publier le dossier n°9 de CHLOE : Orsay et ses soldats pendant la guerre de 14-18

Voir la présentation du dossier


Agenda

Jeudi 5 novembre 2020 : soirée annuelle 2020

AfficheMaurice Bunau-Varilla,
un magnat de la presse à Orsay
18h, salle Jacques Tati
Entrée libre

Pour sa soirée 2020, CHLOE présente une vidéo réalisée par Guy Möbs consacrée à Maurice Bunau-Varilla (1856-1944), directeur du journal Le Matin et propriétaire du domaine de Launay dans lequel se trouve aujourd'hui le Campus universitaire d'Orsay.

Du 19 février au 7 décembre 2020 : exposition Nicolas Tarkhoff

« Nicolas Tarkhoff, impressions d’un peintre russe de Paris à Orsay »
au musée de l’Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie

Coq en courrouxAprès plusieurs expositions internationales (Allemagne, Espagne, États-Unis, France, Japon et Russie), le travail de Nicolas Tarkhoff fait l’objet d’une nouvelle exposition muséale en France. Le musée de l’Hôtel-Dieu remet en lumière ce grand peintre en proposant une exposition rétrospective, non loin des oeuvres de son contemporain et ami Maximilien Luce dont le musée conserve la plus grande collection en France. Le parcours explore de façon monographique les deux grandes phases chronologiques de sa carrière : Paris et Orsay. Une soixantaine d’oeuvres sont réunies – dont plusieurs inédites – issues principalement de collections privées mais aussi des prêts consentis par le Centre National d’Arts Plastiques, l’Association des Amis du Petit Palais de Genève et la Piscine musée d’Arts et d’Industrie André Diligent de Roubaix.

Site de l'association Les amis de Nicolas Tarkhoff